bastia

Inseme per Bastia a exprimé ses doutes sur le financement de la voie douce

Pour écouter Gilles Simeoni, cliquez ici.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Hier (lundi) avait lieu un nouveau conseil municipal à Bastia. Si l’ambiance était un peu plus détendue que d’habitude, des sujets ont suscité quelques débats. Ceux-ci qui étaient loin d’être à couteaux tirés comme ils ont pu l’être parfois, ont tout de même permis à l’opposition municipale, à savoir le groupe Inseme per Bastia, d’exprimer ses doutes. Un dossier en particulier a suscité des interrogations de la part de ce groupe, à savoir celui de la mise en place d’une voie douce réservée aux vélos et aux piétons reliant Bastia du port de Toga à l’Arinella, et plus particulièrement le rapport concernant le financement de celle-ci. En effet, seul le premier secteur allant de Toga au quai du vieux port était immédiatement soumis au vote pour une prise en charge dans le cadre du programme INTERREG et du FEDER 2007-2013. Inseme per Bastia a dénoncé pendant la séance le flou régnant sur le projet et son financement, pointant du doigt le bond de plus de 40% entre le budget estimatif de départ du projet et le budget estimatif à ce jour, parlant même d’une possibilité de dérapage budgétaire malgré les assurances de la part du maire et de son premier adjoint, Ange Rovère, quant à la capacité qu’auront les partenaires financiers du projet à suivre des surcoûts supplémentaires.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – C’era arisera (luni) un novu cunsighju municipali in Bastia. S’è l’ambiu era appena più calmu cà d’abitudini, calchì sughjettu hà attu nascia u dibattitu. Ùn erani micca sughjetti accumpagnati di una passioni traputenti, ma ani parmissu quantunqua à l’uppusizioni municipali, vali à dì u gruppu Inseme per Bastia, di sprima i so dubbiti. Un cartulari in particulari hà fattu spuntà intarrugazioni da a parti di ssu gruppu, quillu di a missa in ballu di una via di circulazioni pà i parsoni à pedi è quilli nant’à bissicletti in Bastia, da u portu di Toga à l’Arinella, è più particularmenti u raportu nant’à u finanziamentu di quissa quì. In fatti, ùn ci hè cà u primu settori andendu da Toga à a calata di u vechju portu duvia essa vutatu subbitu pà una presa in carica ind’u quadru di u prugrammu INTERREG, è di u FEDER 2007-2013. Inseme per Bastia hà dinunziatu duranti a seenza una mancanza di chjarezza nant’à u prughjettu è u so finanziamentu, ammintendu a crescita di più di 40% trà u bughjettu stimatu à u principiu di u prughjettu è quillu stimatu oghji, parlendu ancu di una pussibilità di prublemi di bughjetti impurtanti malgradu l’assicuranzi di u merri è di u so primu aghjuntu, Ange Rovère, nant’à a capacità di i partenarii finanziari di u prughjettu à seguità pà i spesi in più.

Laisser un commentaire

Pas encore de commentaires