U prugettu educativu d'Inseme per Bastia

Prugettu educativu : Conférence de presse du 22 septembre 2013

PER UN PRUGETTU EDUCATIVU GLUBALE PER A CITÀ DI BASTIA

Le projet éducatif et la jeunesse, une priorité pour Inseme per Bastia.
Inseme per Bastia profite de la rentrée scolaire pour présenter les grandes lignes de son projet éducatif.
Au-delà du calendrier, trois raisons expliquent notre choix de faire notre rentrée politique autour des thèmes de l’éducation, et de la jeunesse :

Une raison structurelle : la volonté d’insister sur le fait que ces thèmes sont des priorités de notre mouvement, et seront donc, demain, des priorités de notre mandature municipale si les Bastiais choisissent de nous placer en situation d’exercer les responsabilités.

• La volonté également de faire un pari sur l’avenir en mettant tous les atouts pour faire de la réussite éducative une réalité.

• Une raison conjoncturelle : la réforme des rythmes scolaires pousse les collectivités dès la rentrée 2014 à aborder différemment la prise en compte du temps de l’enfant.

Depuis sa création, Inseme per Bastia n’a eu de cesse de déclarer son attachement profond à la notion d’éducation. Dans une société de plus en plus éclatée, où les valeurs collectives ne sont plus ni la règle, ni la référence, l’acte éducatif est plus que jamais nécessaire et le rôle des pouvoirs publics primordial en la matière.

La Commune a, de par la loi, un rôle clé en matière de politique éducative.

Inseme per Bastia propose donc que la ville de Bastia se dote d’un projet éducatif qui s’inscrive sur le long terme, et qui fasse de l’Éducation un vecteur de développement du territoire, un catalyseur du « mieux vivre ensemble », et qui permette à chacun d’accéder à la culture et à la formation.

Cet attachement profond à l’Éducation a été amplifié par un travail militant mais aussi grâce à toutes les compétences que nous avons su agréger depuis plus d’un an. Autour d’une méthode, autant participative qu’implicative, c’est au sein d’ateliers thématiques que nous avons construit ce projet.

Alternatif et partagé, ce projet éducatif place la jeunesse bastiaise (de la prime enfance jusqu’à l’âge adulte) au centre des préoccupations de la municipalité, et fait de l’éducation une priorité de l’action communale.

Il s’élaborera à travers la mise en œuvre du principe de co-éducation : il s’agit d’associer tous les acteurs du monde éducatif (enseignants, parents d’élèves, personnels scolaires) pour construire du sens commun.

Ce projet éducatif s’inscrit de facto dans une temporalité qui n’est pas celle de l’immédiateté.
Faire de l’Éducation un vecteur de développement du territoire, un catalyseur du « mieux vivre ensemble », demande du temps, de la stabilité et de la continuité.

1. Notre projet affirme un certain nombre de valeurs

• Les valeurs universelles des Droits de l’Homme et du Citoyen et des Droits de l’Enfant qui s’appuient sur les valeurs de laïcité, de solidarité et d’humanisme.

• La continuité éducative : passer d’une suite d’actions éducatives cloisonnées à une politique éducative ambitieuse et étudiée. L’affirmation d’une conception globale et concertée de l’éducation qui s’inscrit dans la durée. C’est la prise en compte des besoins de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse pour construire les citoyens de demain.

• Une double exigence : celle de l’égalité et de l’équité face à l’éducation. Exigence basée sur l’accès aux droits pour tous les enfants. L’Education est un droit fondamental qui ne repose en aucun cas sur le fait du hasard. A la prétendue égalité des chances nous préférons l’égalité des droits.

2. Notre projet comporte également des ambitions pour notre jeunesse

• Améliorer la qualité de l’offre pour parvenir à une éducation d’excellence qui permette aux enfants et aux jeunes d’aller plus loin.

• Favoriser l’épanouissement personnel et social de l’enfant en développant l’Éducation bi-lingue, voire plurilingue pour tous : Bastia a tous les atouts pour devenir une ville pionnière en matière de mise en oeuvre du statut de co-officialité de la langue corse voté par l’Assemblée de Corse.

• Développer la pratique d’activités ludiques, culturelles, sportives et scientifiques permettant à l’enfant de s’ouvrir à son environnement proche et lointain.

Pour y parvenir il faut développer le concept d’Éducation partagée : tendre vers l’excellence et l’épanouissement de chaque enfant conduit à revoir le rôle de chaque intervenant (enseignant, parents, acteurs du temps libre) dans un souci de coéducation. Reconnaître ces acteurs comme participant à part entière au développement et à l’éducation de l’enfant. Engagement partagé. Responsabilité collective.

3. Nos propositions

A/ Les jeunes Bastiais et l’école

• Qualifier et diversifier l’offre éducative : créer de nouvelles crèches et aider les crèches associatives. Pour cela, il s’agira de mettre en synergie l’ensemble des partenaires de la petite enfance afin de créer de nouveaux types d’accueil individuels et collectifs des 0/3ans.
Cette évolution sera bien entendu accompagnée d’une formation des personnels concernés. L’augmentation de l’offre de places en CLSH sur la ville pour les 3/6 ans est également une priorité.

• Garantir l’accès de tous les enfants à cette offre éducative : la mise en place de procédures transparentes associant tous les partenaires (parents, associations familiales) est un de nos engagements fondamentaux. Car il faudra donner à chaque enfant, à chaque jeune, les mêmes droits sur la commune de Bastia.

• Former du personnel communal qui soit capable d’accompagner les enfants handicapés sur les temps péri scolaires.

• Nous nous engageons également à appliquer une carte scolaire raisonnée qui respecte la mixité.

• Renforcer les conditions de la réussite éducative et contribuer à la réussite scolaire en donnant aux écoles les meilleures conditions matérielles et pédagogiques dans le respect des projets d’écoles et d’établissements. Un plan de rénovation des locaux sera mis en place.

• L’amélioration de l’accueil des enfants de maternelle, et la valorisation et la qualification du métier d’ATSEM sera une priorité.

• La prévention des risques de décrochage et l’accompagnement des élèves en difficultés feront l’objet d’une attention dans la mise en place de nos actions.

• Les moyens nécessaires seront donnés aux écoles par le soutien d’actions éducatives, des postes de secrétaires d’école.

• Fournir une alimentation de qualité au sein des cantines scolaires en augmentant le volume des denrées issues de l’agriculture biologique et en s’approvisionnant auprès des producteurs du Grand Bastia (cf les objectifs Grenelle Environnement).

• La cohérence du projet est une de nos préoccupations majeures. Elle passe par la mise en place d’une démarche spécifique afin de préparer entre acteurs de la petite enfance les conditions d’une bonne scolarisation en maternelle, et faciliter le passage des élèves de l’école élémentaire vers le collège.

• Promouvoir le concept d’éducation bi-plurilingue en développant l’accès à la langue corse en l’intégrant dans tous les dispositifs, en participant à la formation des intervenants et en programmant les échanges scolaires euro-méditerranéens.

B/ Les jeunes Bastiais et l’ouverture au monde et à leur environnement

Garantir l’accès pour tous aux loisirs, à la culture, au sport, au numérique, aux activités scientifiques, à l’environnement. Dans cette optique, de nombreuses actions seront menées autour de la culture :

– ŒŒSalon du livre, et adhésion à la fédération des « villes lecture »,
ŒŒ- Proposer au centre « Una Volta » d’ouvrir des antennes décentralisées dans différents quartiers de la ville, aux fins d’y attirer de nouveaux publics,
ŒŒ- Valorisation du Musée comme outil incontournable de l’action éducative, « au Musée dès trois ans ! »,
ŒŒ- Parcours « patrimoine » pour permettre à chaque élève de connaître et de s’approprier sa ville,
ŒŒ- Actions spécifiques en Arts plastiques, Arts Visuels et en Education musicale,
ŒŒ- Politiques de partenariat avec les clubs sportifs, et avec les clubs professionnels de Bastia (football et rugby) : découverte des infrastructures des clubs, présentation des exigences du sport de haut niveau, éventail des métiers induits.

Soutenir la parentalité : par la création d’une maison de la famille, lieu d’écoute, d’informations et d’échanges, l’instauration d’un « Pass enfant » et la création d’une carte du quotient familial

Repenser la place des jeunes : en créant un guichet jeune pour les écouter, les informer, les orienter. Accompagner leur mobilité dans la ville à travers le « Pass transport »

Promouvoir l’éducation des citoyens de demain : implication dans la vie de la Cité : en partenariat avec le monde éducatif, découverte du Conseil municipal, travail de mémoire sur l’histoire de la ville, et de propositions sur son devenir, création du conseil municipal des enfants et du conseil local de la jeunesse

• Organiser un mode de gouvernance différent en insérant dans chaque niveau de décision la représentation des partenaires du monde éducatif. Créer une délégation municipale « pôle éducatif » regroupant tous les acteurs et tous les dispositifs, délégation divisée en trois parties : petite enfance, jeunesse et affaires scolaires.

Tous les dispositifs mis en place répondront à un projet et à un cahier des charges établis en toute transparence.

Au plan externe, Bastia doit chercher à s’inscrire dans le réseau des villes développant des politiques innovantes en faveur de la jeunesse : la recherche de l’obtention du label de l’Unicef « Bastia, ville des enfants », peut être un objectif à atteindre au cours de la prochaine mandature.

La jeunesse est notre priorité : c’est un pari sur l’avenir.

Le projet éducatif et la politique en faveur de la jeunesse que nous voulons mettre en œuvre reflètent les valeurs qui sont au cœur de notre démarche d’ensemble ; qui sont au cœur, aussi, du Bastia que nous voulons construire : Identité, ouverture, solidarité, et émancipation.

Télécharger le PDF

Laisser un commentaire

Derniers commentaires

  • Chan
    3 years ago - Reply

    Ce qui sera pour moi décisif dans mon vote concerne l’éducation de mon enfant entrant en CP à la rentrée prochaine. J’aimerais connaître le programme concernant votre prise en charge de 15h30 à 16h30 à l’école Charpark à Toga.